Passer au contenu

News

Journée d’introduction des groupes d’experts à Lausanne: les travaux peuvent commencer!

Journée d’introduction des groupes d’experts à Lausanne: les travaux peuvent commencer!

Justitia 4.0

Le 28 mars 2019 a fini par arriver: nous avons pu accueillir plus de 100 membres des groupes d’experts à Lausanne. Le Tribunal fédéral avait mis à disposition l’infrastructure requise.

Je me rappelle très bien ce jour de juin 2018 où nous discutions de la mise au point du concept de groupes d’experts pour Justitia 4.0. Comment répartir judicieusement les tâches entre les groupes d’experts? Comment allons-nous délimiter les questions techniques et métier? Parviendrons-nous à donner envie à des experts de collaborer? Il a été fort appréciable de pouvoir compter sur la présence à nos côtés de M. André Zumthurm, juge expérimenté, et de M. Martin Grah, expert en informatique judiciaire, pour développer le concept de groupes d’experts.

Cette journée servait en premier lieu à faire connaissance, à expliquer les mandats et à présenter la méthodologie envisagée. La grande salle de style Art nouveau du Tribunal fédéral était comble et a donné à une touche intéressante, entre modernité et tradition, à notre réunion.

La grande salle du Tribunal fédéral était comble.

Après l’allocution de bienvenue de M. Paul Tschümperlin, secrétaire général du Tribunal fédéra et co-président du comité de projet Justitia 4.0l, la planification des ateliers et le modèle de collaboration ont été expliqués en détail. Les responsables des groupes d’experts ont résumé les divers mandats attribués aux groupes d’experts. Pour conclure la matinée, M. Martin Hackl, Chief Digital Officer, du Ministère fédéral pour les affaires constitutionnelles, les réformes, la déréglementation et la justice, a présenté l’initiative autrichienne «Justiz 3.0».

M. André Zumthurm, juge au Tribunal de district dans le canton de Lucerne et responsable du groupe d’experts GE03, explique les objectifs sous le regard attentif de M. Jacques Bühler, secrétaire général suppléant du Tribunal fédéral et responsable du groupe spécialisé GE07.

Pendant la pause de midi, tous étaient invités à visiter le vaste bâtiment du Tribunal fédéral, y compris les salles d’audience, les salles réservées aux avocats et la bibliothèque, sous la direction d’un huissier du Tribunal fédéral et de M. Bühler.

L’après-midi, la plateforme collaborative en ligne «Confluence» a été présentée. Les participants ont ensuite siégé au sein des divers groupes d’experts. Au cours des présentations, il est une nouvelle fois apparu à quel point les horizons sont vastes et le niveau d’expertise, impressionnant. Le groupe d’experts GE03 est ainsi composé notamment d’un juge pénal tessinois, d’un greffier genevois, d’un collaborateur des Archives cantonales zurichoises et du premier procureur du canton de Glaris. Les ateliers s’annoncent passionnants!

La journée a pris fin autour d’un apéritif au cours duquel M. Meyer, président du Tribunal fédéral, n’a pas manqué de présenter ses meilleurs vœux aux personnes présentes.

Les travaux portant sur les exigences détaillées envers la future plateforme judiciaire peuvent maintenant commencer!

Journée d’introduction des groupes d’experts à Lausanne: les travaux peuvent commencer!

Journée d’introduction des groupes d’experts à Lausanne: les travaux peuvent commencer!

Justitia 4.0

Le 28 mars 2019 a fini par arriver: nous avons pu accueillir plus de 100 membres des groupes d’experts à Lausanne. Le Tribunal fédéral avait mis à disposition l’infrastructure requise.

Je me rappelle très bien ce jour de juin 2018 où nous discutions de la mise au point du concept de groupes d’experts pour Justitia 4.0. Comment répartir judicieusement les tâches entre les groupes d’experts? Comment allons-nous délimiter les questions techniques et métier? Parviendrons-nous à donner envie à des experts de collaborer? Il a été fort appréciable de pouvoir compter sur la présence à nos côtés de M. André Zumthurm, juge expérimenté, et de M. Martin Grah, expert en informatique judiciaire, pour développer le concept de groupes d’experts.

Cette journée servait en premier lieu à faire connaissance, à expliquer les mandats et à présenter la méthodologie envisagée. La grande salle de style Art nouveau du Tribunal fédéral était comble et a donné à une touche intéressante, entre modernité et tradition, à notre réunion.

La grande salle du Tribunal fédéral était comble.

Après l’allocution de bienvenue de M. Paul Tschümperlin, secrétaire général du Tribunal fédéra et co-président du comité de projet Justitia 4.0l, la planification des ateliers et le modèle de collaboration ont été expliqués en détail. Les responsables des groupes d’experts ont résumé les divers mandats attribués aux groupes d’experts. Pour conclure la matinée, M. Martin Hackl, Chief Digital Officer, du Ministère fédéral pour les affaires constitutionnelles, les réformes, la déréglementation et la justice, a présenté l’initiative autrichienne «Justiz 3.0».

M. André Zumthurm, juge au Tribunal de district dans le canton de Lucerne et responsable du groupe d’experts GE03, explique les objectifs sous le regard attentif de M. Jacques Bühler, secrétaire général suppléant du Tribunal fédéral et responsable du groupe spécialisé GE07.

Pendant la pause de midi, tous étaient invités à visiter le vaste bâtiment du Tribunal fédéral, y compris les salles d’audience, les salles réservées aux avocats et la bibliothèque, sous la direction d’un huissier du Tribunal fédéral et de M. Bühler.

L’après-midi, la plateforme collaborative en ligne «Confluence» a été présentée. Les participants ont ensuite siégé au sein des divers groupes d’experts. Au cours des présentations, il est une nouvelle fois apparu à quel point les horizons sont vastes et le niveau d’expertise, impressionnant. Le groupe d’experts GE03 est ainsi composé notamment d’un juge pénal tessinois, d’un greffier genevois, d’un collaborateur des Archives cantonales zurichoises et du premier procureur du canton de Glaris. Les ateliers s’annoncent passionnants!

La journée a pris fin autour d’un apéritif au cours duquel M. Meyer, président du Tribunal fédéral, n’a pas manqué de présenter ses meilleurs vœux aux personnes présentes.

Les travaux portant sur les exigences détaillées envers la future plateforme judiciaire peuvent maintenant commencer!

FLASH Newsletter

Restez informé(e) sur les activités du programme HIJP.

s'abonner maintenant

Prochaines séances