Passer au contenu

News

Projet SIEP - Aperçu et changements

Projet SIEP - Aperçu et changements

Le projet Système d'information dans l’exécution des peines, en abrégé SIEP, poursuit différents objectifs en rapport avec les données du secteur pénitentiaire. D'une part, il s'agit de réduire massivement le travail manuel de compilation, d'analyse et de visualisation des informations pertinentes à des fins statistiques pour toutes les parties impliquées. Il est prévu d'utiliser à l'avenir des processus automatisés et des interfaces standardisées qui seront utilisés par les applications spécialisées courantes (Gina, JURIS, Papillon). Cette étape de développement s'accompagne d'une harmonisation des données et d'une amélioration de la qualité des données.

D'autre part, les possibilités d'utilisation des informations collectées sont multiples. Le projet SIEP permet de mettre à la disposition des offices et des institutions pénitentiaires des statistiques actualisées au jour le jour. De plus, des fonctions de recherche sont proposées afin de simplifier et d'accélérer les tâches de recherche actuelles qui prennent souvent beaucoup de temps dans le cadre de la recherche de places et de personnes.

Avec la fin de l'année, le projet a franchi une étape importante. La phase de faisabilité a été menée à bien, ce qui a déclenché le lancement de la phase de mise en œuvre. D'un point de vue organisationnel, la responsabilité du projet est passée à ce moment-là du Centre suisse de compétence pour le secteur pénitentiaire (CSCSP) au programme HIJP.

Phase de faisabilité - regard rétrospectif récapitulatif

Une grande diversité de thèmes a dû être maîtrisée lors de la phase de faisabilité. Les aspects techniques, organisationnels et de planification ont été examinés. 

L'élaboration d'architectures de solutions possibles a revêtu une importance capitale, car elles ont servi de base à de nombreuses activités de suivi. Il s'agissait notamment de déterminer comment les idées pouvaient être intégrées dans l'environnement applicatif spécialisé existant et comment les flux de données établis pouvaient être optimisés. Les résultats ont été consignés dans des spécifications détaillées et des cahiers des charges. Ces activités ont également permis d'évaluer, de discuter et de sélectionner les partenaires appropriés de mise en œuvre.

Du côté de l'organisation, l'accent a été mis sur la communication des idées et des avantages. Une plateforme telle que celle créée par le projet SIEP ne fournira des données pertinentes que si de nombreuses institutions - idéalement toutes - du système pénitentiaire suisse y participent. C'est la raison pour laquelle la communication avec les différents offices cantonaux d'exécution des peines a été très importante et par conséquent intensive.

Les aspects de planification concernaient, par analogie, les approches méthodologiques pour la réalisation du projet ainsi que les dimensions temporelles et financières estimées. Les détails à ce sujet feront l'objet de la phase de mise en œuvre et dépendront directement des résultats des projets pilotes. 

On peut dire que les thèmes mentionnés ont été préparés ou élaborés de manière approfondie pendant la phase de faisabilité. Sur cette base solide, la mise en œuvre concrète du projet SIEP peut désormais être poursuivie en continu.

Phase de mise en œuvre - premiers résultats

L'élan donné par les travaux préparatoires a été repris dans la phase de mise en œuvre. Grâce à un transfert de projet en douceur, les thèmes du projet ont pu être poursuivis sans interruption. Ainsi, en quelques semaines seulement, des résultats importants ont déjà été obtenus:

  • L'interface eCH-0051 a été étendue pour inclure les éléments nécessaires à l'échange de données pertinentes pour SIEP.
  • La plateforme de mise à disposition des données pour les statistiques quotidiennes et les fonctions de recherche a été mise en place dans un environnement de test.
  • L'importation et le pré-traitement automatisés des données livrées dans la nouvelle plateforme de données ont été développés.
  • Les services (Internet) de recherche de places et de personnes sont disponibles dans une première version.
  • Les composants réalisés de manière autonome par différents partenaires de mise en œuvre (plateforme de données, services de recherche) ont pu être réunis.

Dans les semaines à venir, il s'agira d'étendre les applications spécialisées. D'une part, il s'agit de mettre à disposition les données nécessaires conformément à l'interface et de les transférer de manière automatisée. D'autre part, les services de recherche nouvellement développés doivent être connectés et intégrés par les applications métier. Afin de se rapprocher de la pratique et de tenir compte des commentaires essentiels des utilisateurs, ces activités sont actuellement menées sous la forme d'une exploitation pilote en collaboration avec l'Office d'exécution des peines de Berne. D'autres connexions pilotes suivront cette année.

Il convient également de mentionner le nouveau groupe de travail sur le droit dans l'exécution des peines. Cet organe se penche notamment sur le traitement (collecte, traitement et échange intercantonaux) des données sensibles et sur les réglementations correspondantes. Ce thème est tout à fait pertinent pour la recherche de personnes dans le projet SIEP.

Système d'information dans l'exécusion des sanctions pénales

IS-JV-fr

Projet SIEP - Aperçu et changements

Projet SIEP - Aperçu et changements

Le projet Système d'information dans l’exécution des peines, en abrégé SIEP, poursuit différents objectifs en rapport avec les données du secteur pénitentiaire. D'une part, il s'agit de réduire massivement le travail manuel de compilation, d'analyse et de visualisation des informations pertinentes à des fins statistiques pour toutes les parties impliquées. Il est prévu d'utiliser à l'avenir des processus automatisés et des interfaces standardisées qui seront utilisés par les applications spécialisées courantes (Gina, JURIS, Papillon). Cette étape de développement s'accompagne d'une harmonisation des données et d'une amélioration de la qualité des données.

D'autre part, les possibilités d'utilisation des informations collectées sont multiples. Le projet SIEP permet de mettre à la disposition des offices et des institutions pénitentiaires des statistiques actualisées au jour le jour. De plus, des fonctions de recherche sont proposées afin de simplifier et d'accélérer les tâches de recherche actuelles qui prennent souvent beaucoup de temps dans le cadre de la recherche de places et de personnes.

Avec la fin de l'année, le projet a franchi une étape importante. La phase de faisabilité a été menée à bien, ce qui a déclenché le lancement de la phase de mise en œuvre. D'un point de vue organisationnel, la responsabilité du projet est passée à ce moment-là du Centre suisse de compétence pour le secteur pénitentiaire (CSCSP) au programme HIJP.

Phase de faisabilité - regard rétrospectif récapitulatif

Une grande diversité de thèmes a dû être maîtrisée lors de la phase de faisabilité. Les aspects techniques, organisationnels et de planification ont été examinés. 

L'élaboration d'architectures de solutions possibles a revêtu une importance capitale, car elles ont servi de base à de nombreuses activités de suivi. Il s'agissait notamment de déterminer comment les idées pouvaient être intégrées dans l'environnement applicatif spécialisé existant et comment les flux de données établis pouvaient être optimisés. Les résultats ont été consignés dans des spécifications détaillées et des cahiers des charges. Ces activités ont également permis d'évaluer, de discuter et de sélectionner les partenaires appropriés de mise en œuvre.

Du côté de l'organisation, l'accent a été mis sur la communication des idées et des avantages. Une plateforme telle que celle créée par le projet SIEP ne fournira des données pertinentes que si de nombreuses institutions - idéalement toutes - du système pénitentiaire suisse y participent. C'est la raison pour laquelle la communication avec les différents offices cantonaux d'exécution des peines a été très importante et par conséquent intensive.

Les aspects de planification concernaient, par analogie, les approches méthodologiques pour la réalisation du projet ainsi que les dimensions temporelles et financières estimées. Les détails à ce sujet feront l'objet de la phase de mise en œuvre et dépendront directement des résultats des projets pilotes. 

On peut dire que les thèmes mentionnés ont été préparés ou élaborés de manière approfondie pendant la phase de faisabilité. Sur cette base solide, la mise en œuvre concrète du projet SIEP peut désormais être poursuivie en continu.

Phase de mise en œuvre - premiers résultats

L'élan donné par les travaux préparatoires a été repris dans la phase de mise en œuvre. Grâce à un transfert de projet en douceur, les thèmes du projet ont pu être poursuivis sans interruption. Ainsi, en quelques semaines seulement, des résultats importants ont déjà été obtenus:

  • L'interface eCH-0051 a été étendue pour inclure les éléments nécessaires à l'échange de données pertinentes pour SIEP.
  • La plateforme de mise à disposition des données pour les statistiques quotidiennes et les fonctions de recherche a été mise en place dans un environnement de test.
  • L'importation et le pré-traitement automatisés des données livrées dans la nouvelle plateforme de données ont été développés.
  • Les services (Internet) de recherche de places et de personnes sont disponibles dans une première version.
  • Les composants réalisés de manière autonome par différents partenaires de mise en œuvre (plateforme de données, services de recherche) ont pu être réunis.

Dans les semaines à venir, il s'agira d'étendre les applications spécialisées. D'une part, il s'agit de mettre à disposition les données nécessaires conformément à l'interface et de les transférer de manière automatisée. D'autre part, les services de recherche nouvellement développés doivent être connectés et intégrés par les applications métier. Afin de se rapprocher de la pratique et de tenir compte des commentaires essentiels des utilisateurs, ces activités sont actuellement menées sous la forme d'une exploitation pilote en collaboration avec l'Office d'exécution des peines de Berne. D'autres connexions pilotes suivront cette année.

Il convient également de mentionner le nouveau groupe de travail sur le droit dans l'exécution des peines. Cet organe se penche notamment sur le traitement (collecte, traitement et échange intercantonaux) des données sensibles et sur les réglementations correspondantes. Ce thème est tout à fait pertinent pour la recherche de personnes dans le projet SIEP.

Système d'information dans l'exécusion des sanctions pénales

IS-JV-fr

FLASH Newsletter

Restez informé(e) sur les activités du programme HIJP.

s'abonner maintenant

Prochaines séances

  • 25.08.2022: La réunion du comité de pilotage Sicap

  • 06. - 07.09.2022: La retraite de la direction du programme HIJP

  • 07.10.2022:  La réunion 24 du comité du programme HIJP

  • 22.11.2022: La réunion du comité de pilotage Sicap